The European Nutrition for Health Alliance

JOIN OUR MAILING LIST
MEMBERS

NEWS:

Aux dispositions relatives aux restrictions sur les distributeurs de boissons sucrées et à la maigreur excessive contenues dans la loi de Santé, débattue en séance publique de l'Assemblée nationale depuis le 31 mars, vient s'ajouter un article dédié à la dénutrition en Ehpad.

Défendu par Jean-Louis Roumegas (Écologistes, Hérault) ce vendredi matin, l'amendement n° 1803 — auquel s'est rallié l'ex-ministre des personnes âgées Michèle Delaunay (SRC, Gironde) — a été adopté sans débat.

Rappelant que "la dénutrition est un état pathologique qui touche près de 800 000 personnes en France et constitue l’un des principaux facteurs de perte d’autonomie chez les personnes âgées", les députés ont tenu à faire de la prévention et de la dénutrition une priorité de la politique de santé publique.

Intervenant après l'article 5 quater du titre 1er du projet de loi (renforcer la prévention et la promotion de la santé), l'amendement intègre à cet effet l'article L. 3232-10 au Code de la santé publique. Celui-ci stipule que "la politique de santé contribue à la prévention, au traitement et à la lutte contre la dénutrition, notamment à travers le suivi nutritionnel des établissements d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes".

Et de revenir dans l'exposé des motifs sur les résultats très médiatisés de l'étude de l'association UFC-Que Choisir du 24 mars dernier : "Sur 88 lieux de placement testés, aucun ne respecte la totalité des recommandations en termes d’équilibre nutritionnel, de rythmes alimentaires et de durée minimale des repas." D'après cette enquête, 15 à 38% des résidents d'Ehpad souffriraient de dénutrition (lire-contre).
 

TOP STORIES

ENHA has just released the report of the 2nd Optimal Nutritional Care for All Conference 2016.

The European Hydration Institute has developed the first online hydration course of its kind for healthcare professionals.

ARHIVE: